TGV, Intercités : quels sont vos droits en cas de retard ? avec la Fnaut


Vous partez en vacances, direction la montagne à bord d’un TGV. Vous prenez votre train Intercité comme tous les lundis pour aller travailler. Si votre train a un retard d’au moins 30 minutes, sachez que vous avez le droit à une compensation. C’est la garantie G 30 de la SNCF. Cette garantie gratuite donne droit à une indemnisation de 25 % à 75 % du prix de votre billet, en fonction du retard en gare d’arrivée.



Si votre TGV ou Intercités a un retard de 30 minutes, votre compensation sera l’équivalent de 25 % du billet de votre train et se fera sous forme de bon d’achat. Dans le cas où votre train a un retard compris entre 1H00 et 1H59, c’est toujours 25 % du prix de votre billet, mais vous pouvez demander, soit une compensation en bon d’achat, soit par virement.

 

Pour un retard de 2H00 à 2H59, vous pouvez recevoir l’équivalent de 50 % du prix de votre billet, toujours en bon d’achat ou par virement. Et enfin, si votre train affiche un retard de plus de 3H00, 75 % du prix de votre billet vous sera remboursé.

 

Problèmes techniques, accident sur la voie, intempéries, la cause du retard n’entre plus en compte. L’indemnisation se fait donc automatiquement à partir du moment où vous la demandez. Pour cela, vous avez donc plusieurs options : via Internet ou par courrier.

 

Si votre billet a été pris avec une réservation, vous avez la possibilité d’effectuer votre demande d’indemnisation par l'intermédiaire d'un formulaire en ligne disponible sur le site de la SNCF. Si vous ne pouvez pas faire votre demande en ligne ou que votre billet est sans réservation, vous pouvez adresser votre demande par courrier (par formulaire papier ou papier libre).

 

Pour les retards de plus d’une heure, vous devez préciser si vous souhaitez être indemnisé sous forme de virement ou de bons d’achat, qui sont devenus dématérialisés.

 

Quelque soit votre choix, conservez bien votre billet ou ses références car elles vous seront systématiquement demandés.

Consomag
Haut de page