Comment éviter les intoxications au monoxyde de carbone ? avec Familles de France


Chaque année, d’octobre à mars, plusieurs milliers de personnes sont victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone. La chaudière est la source d’intoxication la plus fréquente. Alors comment y remédier ?



Pour limiter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone au domicile, il convient d’adopter des gestes simples :

 

  • avant chaque hiver, faire systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage par un professionnel qualifié. Attention, car pour certaines chaudières, cette démarche est obligatoire,
  • tous les jours, aérer au moins dix minutes, maintenir les systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et ne jamais boucher les entrées et sorties d’air,
  • ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu,
  • placer impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments,
  • ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, barbecue, etc.

Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant indétectable : il est invisible, inodore et non irritant. Il se diffuse très vite dans l’environnement et peut être mortel en moins d’une heure.

 

Maux de têtes, nausées, vomissements, sont les symptômes qui doivent alerter. Si ces symptômes sont observés chez une ou plusieurs personnes dans une même pièce et qu’ils disparaissent hors de cette pièce, cela peut être une intoxication au monoxyde de carbone.

 

Dans ce cas, il est nécessaire :

  • d’arrêter l’appareil de chauffage ou de cuisson,
  • d’aérer,
  • d’évacuer le lieu et d’appeler les urgences en composant le 15 ou le 112.

 

Suite à une intoxication, votre installation est mise à l’arrêt. Pour pouvoir la remettre en route, vous devez obligatoirement faire passer un professionnel qualifié chez vous. Il recherchera la cause de l’intoxication et vous indiquera les travaux à réaliser. Votre installation ne pourra fonctionner à nouveau que si vous la remettez aux normes.

Consomag
Haut de page