Votre ligne téléphonique a été “écrasée” par un nouvel opérateur


Un beau matin, vous découvrez que vous n’avez plus accès à votre ligne téléphonique (ou à Internet). Les services techniques de votre opérateur téléphonique (ou de votre fournisseur d’accès à Internet) que vous avez contactés, vous apprennent que votre ligne a été “écrasée” par un nouvel opérateur. Or vous n’avez souscrit aucun contrat avec cet opérateur. Vous êtes donc victime d’un “écrasement à tort”, volontaire (“slamming”) ou involontaire.

 

Dans un cas comme dans l’autre, vous demanderez à votre opérateur de rétablir ses services dans les sept jours ouvrés, et cela, gratuitement, à partir du constat de la perte de la ligne. Pour éviter tout malentendu, vous confirmerez cette demande par écrit.

 

 

Madame, Monsieur,

 

Le (date), surpris(e) de ne pouvoir (utiliser mon téléphone, me connecter à Internet), j’ai contacté vos services pour apprendre que ma ligne avait été écrasée par un autre opérateur. Or, je vous le confirme ici, je n’ai souscrit aucun contrat auprès de cet opérateur, il s’agit donc bien d’un écrasement à tort.

 

En conséquence, je vous demande de rétablir ma ligne (connexion) dans les sept jours, et cela gratuitement, et de créditer mon compte d’une indemnité forfaitaire, comme vous en avez pris l’engagement au sein de la Fédération française des télécoms.

 

Vous en remerciant, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

 

(Signature)

Haut de page