Réservation d'un voyage en ligne : la chasse aux frais cachés !


Lorsqu’on réserve un voyage en ligne via une agence de voyage, une compagnie aérienne ou un comparateur de prix, c’est simple et cela semble toujours plus intéressant en termes de prix que l’achat en boutique.



Les prix affichés sont effectivement très attractifs, mais attention aux frais cachés. La loi n’accorde pas de droit de rétractation lorsqu’un voyageur réserve une prestation de loisir en ligne à une date ou à une période déterminée. Il est donc primordial de bien vérifier toutes les informations avant de valider un paiement.

 

Il s’agit effectivement d’être particulièrement attentif au prix final et non au prix attractif mis au 1er plan. Vérifiez donc les :

 

  • frais de dossier,
  • frais d’agence,
  • taxes d’aéroport,
  • frais liés au moyen de paiement. Sachez pour ces derniers, que cette pratique est totalement illégale. Selon le code monétaire et financier "un bénéficiaire ne peut appliquer de frais pour l’utilisation d’un instrument de paiement donné" !

Pensez également à rechercher un billet directement sur le site de la compagnie aérienne, cela peut vous réserver de bonnes surprises : l’intermédiaire le moins cher n’est pas toujours celui qu’on croit. 

 

L’opérateur de la plateforme en ligne doit de délivrer une information claire, loyale et transparente sur les modalités de référencement des contenus, des biens ou des services mis en ligne et sur les conditions générales d’utilisation du service. De plus, les prix doivent être communiqués par voie de marquage, d’affichage ou d’étiquetage. Ils doivent être exprimé toutes taxes comprises et doivent comprendre l’ensemble des frais comme la TVA et la taxe d’aéroport pour un billet d’avion.

 

En cas de manquement par une plateforme de réservation en ligne à ces dispositions, n’hésitez pas à le signaler aux agents de la DGCCRF : la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Il existe une direction départementale de la protection des populations (DDPP) ou une direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) dans chaque département , avec pour chacune  un accueil physique et téléphonique.

Consomag
Haut de page