Objets connectés : comment garder le contrôle de ses données avec L'ALLDC


Téléphone, brosse à dents, montre ou encore compteur communicant… Les objets connectés se développent à vitesse grand V dans tous les domaines, avec quelques secteurs encore plus porteurs comme la domotique, la santé et le bien-être. Quoiqu’il en soit, leur promesse est toujours plus ou moins la même : nous simplifier la vie !



C’est sans doute pour cela qu’ils sont si attirants !

 

Pour preuve : aujourd’hui, rentrer chez soi et trouver sa maison allumée et à bonne température, tout en faisant des économies d’énergie n’est pas incompatible grâce à certains objets connectés qui vous permettent de tout programmer à distance.

 

Mais si l’aspect « pratique » n’est plus à prouver, il ne faut néanmoins pas oublier que ces objets sont reliés à Internet, capables de communiquer avec d’autres systèmes pour obtenir ou fournir de l’information.

 

A ce titre, ils sont donc conçus pour collecter et réutiliser des données… et pas n’importe lesquelles : des données souvent très personnelles. C’est pourquoi, il est important d’en avoir conscience et d’essayer autant que possible de maitriser leur utilisation.

 

Pour cela, vous pouvez déjà commencer :

 

  • par bien lire la notice d’utilisation des objets que vous achetez, en étant particulièrement attentif aux paramétrages par défaut. N’hésitez pas à vous faire conseiller par un vendeur si vous avez un doute ou une question ;
  • il est important également que vous puissiez garder un degré de contrôle.  Vérifiez les informations quand à la finalité de la collecte, mais aussi sur le ou les destinataires des données, sur ce qu’il en est de leur stockage en regardant, par exemple la rubrique "données personnelles" et également la durée pendant laquelle ces dernières sont stockées. Il faut savoir qu’elles doivent être "purgées" au bout d’une durée raisonnable.
Consomag
Haut de page