Le retard d’un train vous a causé un préjudice. Vous demandez une indemnisation


Votre train est arrivé avec un retard de plusieurs heures, et vous n’avez pas eu le temps d’attraper votre correspondance. Vous avez raté un spectacle ou dû dormir à l’hôtel… Ce sont, en règle générale, des préjudices financiers ou moraux que le transporteur peut indemniser (attention aux jurisprudences relatives aux préjudices prévisibles).

 

Vous pouvez demander la réparation de votre préjudice sous la forme d’une indemnisation financière. Mais cette indemnisation, qu’il vous appartient de chiffrer et de justifier, ne vous est pas due si c’est en raison d’un cas de force majeure que le train a été retardé.

Cette indemnisation (on dit aussi “réparation” ou “dommages et intérêts”) est distincte du remboursement du billet ou de la compensation auxquels vous avez éventuellement droit en fonction de la durée du retard (de 25 % à 75 % du prix du billet).

 

 

Lettre recommandée

 

 

Madame, Monsieur,

 

Le (date), je suis parti(e) de (lieu de départ) pour me rendre à (destination) par le train qui devait arriver à destination à (…) heures.

 

En réalité, je ne suis arrivé(e) qu’à (…) heures et, de ce fait, je n’ai pu prendre le train (l’avion) qui devait ensuite me conduire à (destination). Ne pouvant repartir que le lendemain, j’ai dû prendre une chambre à l’hôtel.

 

Les frais que j’ai engagés constituent pour moi un préjudice qui s’élève à (…) euros, dont je vous demande réparation. Vous en trouverez ci-joint le détail et les justificatifs.

 

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

 

(Signature)

Haut de page