Expulsions dans le secteur HLM : la CNL tire la sonnette d’alarme

Communiqué de la CNL


Alors que la trêve hivernale est close depuis moins d’une semaine, les expulsions semblent reprendre à un rythme particulièrement soutenu. La CNL s’inquiète de pratiques ayant cours dans le parc HLM et tire la sonnette d’alarme.

 

Le 22 mars dernier, le gouvernement publiait une circulaire relative à la mise en oeuvre du plan pour la prévention des expulsions. Ce document, s’il se contentait dans ses grandes lignes de rappeler les dispositifs existants, avait au moins un intérêt : celui de poser un cadre clair sur ce que doit être l’attitude des organismes HLM. On peut en effet y lire : "qu’une politique spécifique devra par ailleurs être définie afin de tendre vers un objectif ‘zéro expulsions sans relogement’ pour les locataires qui y demeurent".

 

Ce n’est malheureusement pas toujours ce que l’on constate sur le terrain. Certains organismes, oubliant leur vocation sociale, se livrent aux pires pratiques d’intimidation du locataire pour le faire partir. Par ailleurs, dans plusieurs cas, se des expulsions sont pratiquées dans le secteur HLM sans qu’aucune solution de relogement ou d’hébergement ne soit trouvée. Nous nous indignons de ces pratiques et demandons au gouvernement et à ses préfets de prendre toutes les mesures nécessaires pour faire respecter la circulaire citée plus haut.

 

Aux locataires menacés d’expulsions, nous disons de ne pas céder aux intimidations de toutes sortes. Nous leur conseillons de refuser de quitter leur logement aussi longtemps qu’ils le peuvent tant qu’une solution de relogement de leur a pas été proposée. La CNL, à travers ses antennes locales, est évidemment disposée à accompagner tous les locataires qui seraient menacés.

 

Pour mettre un terme définitif à ces pratiques inacceptables, la CNL demande toujours un moratoire immédiat sur les expulsions et la mise en place d’une sécurité sociale du logement.

 

> Télécharger le communiqué de presse

Haut de page