Comment protéger vos données personnelles ? avec le Cnafal


Vous êtes souvent amenées à communiquer vos données personnelles, par exemple, lorsque vous achetez un bien ou un service ou lorsque vous souscrivez un abonnement. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que le professionnel à qui vous avez transmis ces informations peut les céder à des tiers qui vont les utiliser pour vous envoyer des publicités ou pour vous appeler.



Directement comme le nom, le prénom ou la photo ou indirectement : par la date, le lieu de naissance ou l’adresse mail.

 

Pour protéger au mieux vos données personnelles, la loi  vous accorde certains droits  notamment le droit d’être informé, d’opposition, le droit d’accès et le droit de rectification. Ainsi, par exemple lorsqu’un professionnel souhaite céder vos données personnelles, il doit vous en informer et vous laisser la faculté de vous y opposer d’une manière discrétionnaire et gratuite. Sachez aussi que le droit d’accès vous permet de demander à un professionnel s’il détient un fichier contenant des informations sur vous, à ce qu’il vous les communique et le cas échéant, à ce qu’il les rectifie ou les efface.

 

Pour vous opposer concrètement à la cession de vos données personnelles comment faire ? Il faut être très attentif aux informations qui figurent sur le formulaire à compléter. La plupart du temps votre droit d’opposition se matérialise par une case à cocher. Vous pouvez également faire valoir votre opposition après coup par l’envoi d’un mail ou d’un courrier.

 

Pour le cas spécifique du démarchage téléphonique , vous pouvez depuis le 1er juin 2016 vous inscrire gratuitement sur le site 3w.bloctel.gouv.fr. Dans un délai de 30 jours maximum après la confirmation par mail de vote inscription, vous ne devriez plus recevoir d’appels de démarcheurs. Si tel n’était pas le cas, vous auriez alors la faculté de saisir la Direction Départementale de Protection des Populations (DDPP) en charge de la protection des consommateurs.

Consomag
Haut de page