Avant d’acheter un smartphone…


Aujourd’hui plus de 50 % de la population âgée de 11 ans et plus est équipée d’un smartphone. Devenu indispensable, il ne nous sert plus seulement à téléphoner mais à communiquer : prendre des photos, regarder des vidéos, écouter de la musique, suivre l’actualité, jouer…

 

D’après l’étude du cabinet Deloitte et de Yahoo sur les usages des smartphones en France en 2015, 40 % du temps passé sur un smartphone correspond à l’usage d’applications de communication (chat, conversations instantanées) ou de réseaux sociaux. On est bien loin des mobiles d’antan qui permettaient seulement d’appeler et d’envoyer un message écrit limité à 110 caractères !

 

Si le design et l’image de la marque comptent pour beaucoup dans le choix de l’appareil, il est important de vérifier quelques points avant d’acheter.

 

1 - Un smartphone, oui mais pour quelle utilisation ?

2 - L’écran

3 - L’espace de stockage

4 - Le système d’exploitation

5 - L'autonomie

 

 

 

1 - Un smartphone, oui mais pour quelle utilisation ?

Depuis 2007 et la sortie du premier IPhone, les smartphones proposent une multitude de fonctions qui sont plus ou moins perfectionnées en fonction des modèles : navigation Internet, appareil photo, caméra, emails, GPS, lecteur audio, reconnaissance vocale, écran de visionnage de vidéos, console de jeux mobile, reconnaissance digitale…

 

A l’exception de quelques modèles, tous les smartphones sur le marché offrent les mêmes fonctionnalités, mais en avons-nous vraiment besoin au quotidien ?

Ainsi, mieux vaut savoir quelles sont les fonctions que vous souhaitez utiliser et la qualité/performance recherchée pour chacune d’entre elles.

 

 

2 - L’écran

L’écran est l’ « organe » de contrôle de l’appareil, il est donc très important de s’assurer de sa qualité. Il doit être :

 

  • multipoint : il reconnaît le contact de plusieurs doigts en même temps pour réaliser intuitivement des actions évoluées ;
  • réactif et précis : lorsque l’on appuie dessus, reconnaît-il précisément la zone visée ? Réagit-il sans temps de latence ?
  • suffisamment lumineux et peu sensible aux reflets et d’un angle de vision suffisant ;
  • doté d’une bonne résolution (pour afficher suffisamment de détails) et respectant bien sûr les couleurs.

Si ces éléments se vérifient surtout à l’usage, il est conseillé d’essayer l’appareil en magasin.

Il faut également veiller à la taille de l’écran : elle doit être adaptée votre usage. Si l’écran est trop petit, vous ferez plus facilement des fautes de frappe ; trop grand, le téléphone ne rentrera pas dans toutes les poches ou conviendra peu aux petites mains.

 

 

3 - L’espace de stockage

Qui dit usages multiples dit gros besoin de mémoire. La musique, les jeux, les photos, les vidéos ainsi que les applications prennent vite beaucoup de place.

 

Par exemple, si vous souhaitez remplacer votre GPS de voiture par votre smartphone, il faudra prévoir jusqu’à 2 Go pour une application de type TomTom en fonction des cartes installées.

Vérifiez donc la taille de la mémoire interne de l’appareil et assurez-vous qu’il est possible d’ajouter de la mémoire.

Attention également à bien différencier la mémoire interne réellement disponible c’est-à-dire après installation du système d’exploitation (OS) et des applications par défaut, de la mémoire interne annoncée. Cette donnée est de plus en plus souvent fournie par les constructeurs dans la fiche technique de l’appareil.

 

 

4 - Le système d’exploitation

Il existe aujourd’hui quatre grands systèmes d’exploitation pour smartphones (Source : IDC via ZDnet.fr) :

 

  • n°1 : Android (81 % des smartphones vendus dans le monde en 2015)
  • n°2: iOS (IPhone 15,6 %)
  • n°3: Windows Phone (2,6 %)
  • autres (Blackberry OS etc. 0,8 %)

Le choix d’un système d’exploitation dépend de critères plus ou moins objectifs :

 

  • le type de smartphone qui vous intéresse : si vous envisagez d’acheter un iPhone, vous n’aurez pas d’autres choix que l’iOS ;
  • votre équipement informatique professionnel ou personnel. Si vous possédez déjà un ordinateur Apple, il est préférable d’opter pour un iPhone afin de faciliter la synchronisation de vos fichiers, contenus multimédias et emails. En revanche, si vous utilisez des applications Microsoft, l’achat d’un smartphone fonctionnant sous Windows Phone s’avère plus pratique (homogénéité des documents, parfaite compatibilité du tableur Excel...).

Chaque système possède ses spécificités mais surtout, à chaque système est attachée sa boutique d’applications !

En choisissant un téléphone sous Androïd ou un iPhone, vous avez la garantie de pouvoir étendre les fonctions de votre appareil dans la limite des centaines de milliers d’applications proposées dans ces magasins :

  • I-Phone : Apple AppStore (plus de 1 000 000 d’applications)
  • Smartphones sous Androïd : Google Play (plus de 1 000 000 applications)
  • Smartphones sous Windows Phone : Windows Phone Store (plus de 300 000 applications)

 

Bon à savoir Lorsque vous changez de téléphone mobile, vérifiez bien en amont que vous avez la possibilité de récupérer les applis de votre précédent smartphone.

 

 

5 - L'autonomie

Les téléphones offrent de plus en plus de fonctionnalités, et sont donc très souvent sollicités. Par ailleurs, la taille de l’écran est de plus en plus grande, ce qui consomme plus d’énergie.

Il est souhaitable de pouvoir passer la journée sans devoir recharger l’appareil. D’autant plus que lorsqu’il n’a plus de batterie, l’utilisateur perd le téléphone, le baladeur, l’APN, le GPS, ses mails, son moyen de paiement, ses billets électroniques…

 

Malheureusement, il est impossible de se fier aux annonces des fabricants sur l’autonomie. Il est donc préférable de consulter les résultats d’essais comparatifs réalisés de façon indépendante, notamment par l’Institut national de la consommation, qui publie dans le numéro de décembre 2015 de son magazine 60 Millions de consommateurs un comparatif sur le sujet (contenu payant).

Haut de page